POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Tunnel dit souterrain du Saut (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tunnel

Appellation d'usage

Souterrain du Saut

Titre courant

Tunnel dit souterrain du Saut (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; La Chaumusse

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

La voie ferrée Andelot - La Cluse

Canton

Saint-Laurent-en-Grandvaux

Lieu-dit

Vie de la Serre (la)

Références cadastrales

2006 A 2, 15

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom de l'édifice

Section Champagnole - Morez de la voie ferrée Andelot - La Cluse

Références de l'édifice de conservation

IA39001096

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1888

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source ; attribution par travaux historiques

Description historique

Adopté par la décision ministérielle du 10 mai validant le troisième lot de travaux du tronçon Champagnole - Saint-Laurent, qui s'étend du Morillon (commune d'Entre-Deux-Monts et limite de l'arrondissement de Poligny) à Saint-Laurent, le creusement d'un tunnel de 310 m est effectué entre le 7 juin 1883 et le début 1888. La première date est celle de l'adjudication du lot, élaboré par les ingénieurs des Ponts et Chaussées Toussaint et Picquenot (Paul ?) , à l'entrepreneur Charles Miclo, domicilié à Avoudrey puis à Saint-Laurent-en-Grandvaux. La seconde correspond à une reprise de l'ouvrage qui, avant même son achèvement, doit être allongé de 23 m à la demande de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée). Cet allongement est motivé par " la nature marneuse de la tranchée de tête, et il a même été nécessaire de commencer immédiatement le travail pour parer aux éboulements pouvant résulter de l'action des pluies et des froids de l'hiver ". La voie est mise en exploitation le 10 juillet 1890.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; bossage

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Commentaire descriptif de l'édifice

Situé entre deux tranchées, rectiligne puis courbe à droite (362 m de rayon de courbure) , en pente ascendante de 20 m / m, le tunnel est long de 333 m (du PK 030.464 au PK 030.797). De section ovoïde, mesurant environ 5 m de large sur 6, 50 m de haut, il est entièrement revêtu de maçonnerie, avec appareil à bossages rustiques pour les murs et appareil uni pour la voûte en berceau plein-cintre (légèrement surhaussée). Ses extrémités s'inscrivent chacune dans un mur de tête, dont l'arc est marqué par un appareil à bossages rustiques. La tête du côté La Cluse est surmontée d'un piège à cailloux (surface horizontale stoppant les cailloux dans leur chute) et se prolonge à gauche de la voie par un mur maçonné taluté habillant la paroi de la tranchée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

1/19