POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Gare de Morbier (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Gare

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Gare de Morbier (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morbier ; 103 rue de la Gare

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

La voie ferrée Andelot - La Cluse

Canton

Morez

Adresse de l'édifice

Gare (rue de la) 103

Références cadastrales

2006 AE 156, 157, 241, 263, 264, AP 23, 24, 26, 109, 110

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Pontet (le)

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise ; logement ; abri de voyageurs ; garage ; entrepôt commercial ; quai ; cour ; pont

Nom de l'édifice

Section Champagnole - Morez de la voie ferrée Andelot - La Cluse

Références de l'édifice de conservation

IA39001096

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1899

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

Le 12 février 1890, le ministre des Travaux publics approuve l'emplacement proposé pour la gare de Morbier par les ingénieurs de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée) Languillaire et Vernis (ingénieur en chef auquel succèdera Moris). Le 14 février 1894, il décrit les ouvrages prévus (intégrant aussi côté Andelot-en-Montagne le pont sur la route nationale n° 5 et le viaduc sur le bassin de retenue de l'usine Gaudard, et côté La Cluse un second pont de 4 m) : la voie principale, une voie d'évitement, une voie de quai et une voie de débord en impasse, avec grue de 6 tonnes, une prise d'eau de secours avec captage et réservoir en maçonnerie de 50 m3 (porté ensuite à 500 m3) , deux grues hydrauliques et deux bornes fontaines. La réalisation en est confiée à l'entreprise Fougerolle Frères et les terrassements sont en cours en décembre 1894. Adjugés en février 1897, les bâtiments sont en construction en juillet 1898. A la demande pressante des habitants et des industriels, la ligne est ouverte le 15 mai 1899, sans attendre l'achèvement de la partie Morbier - Morez. Promue temporairement au rang de terminus (et dotée des équipements nécessaires, dont une plaque tournante) , la gare est inaugurée le 21 mai. Le bâtiment des voyageurs correspond au plan type de la Cie PLM de " Bâtiment des voyageurs pour Station de 3e classe ", annexé à la circulaire ministérielle du 26 avril 1880, et l'entrepôt (à l'ouest) au type " Halle à marchandises de 10 m de largeur ". Ce dernier est desservi par une avenue particulière et franchit le ruisseau du Pontet par un pont (classé comme aqueduc d'1, 50 m d'ouverture). Un système d'enclenchements par serrures Bouré paraît mis en place en 1914. Le réservoir est cédé à la commune en 1958 (il a depuis été remplacé par un lac). La gare est rétrogradée au rang de simple halte de voyageurs dans la deuxième moitié du 20e siècle : le bâtiment des voyageurs (cadastré 263) est vendu à un particulier après 1992, une partie des terrains et l'entrepôt (cadastré 241) à la commune. Une seule voie est conservée ; grue, portique roulant et abri-lampisterie sont supprimés (ce dernier fin 1989, de même que le quai des voyageurs).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; enduit partiel ; essentage de tôle ; bois ; pan de bois ; essentage de planches

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique ; métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Situé à l'altitude 861 m et au point kilométrique 043.999, le bâtiment des voyageurs, à sous-sol et étage carré, compte trois travées. Les façades, en moellon calcaire enduit, sont rythmées par la pierre de taille apparente : assises inférieures du mur jusqu'à hauteur d'appui, cordon sous la toiture, chaînes d'angles. Les murs sud et ouest sont protégés par un essentage de tôle. Les baies sont en arc segmentaire. Le toit à longs pans et pignons couverts est recouvert de tuiles mécaniques, alors que l'auvent est métallique. L'entrepôt en rez-de-chaussée surélevé associe moellon calcaire et enduit partiel, pan de bois et essentage de planches à l'est, métal en couverture. Précédé d'un quai découvert au nord, il a sa propre desserte (actuelle rue Germain Paget) , qui passe le ruisseau du Pontet (alimentant le réservoir de l'usine Gaudard) sur un pont en maçonnerie à une arche en plein cintre.

Commentaires d'usage régional

PLM 3e classe

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public de l'Etat,propriété publique,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

1/28