POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Tunnel dit souterrain des Frasses (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tunnel

Appellation d'usage

Souterrain des Frasses

Titre courant

Tunnel dit souterrain des Frasses (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morbier

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

La voie ferrée Andelot - La Cluse

Canton

Morez

Lieu-dit

Frasses (les)

Références cadastrales

2006 AM 38, 39, AO 4, 5

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom de l'édifice

Section Champagnole - Morez de la voie ferrée Andelot - La Cluse

Références de l'édifice de conservation

IA39001096

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1897

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source ; attribution par travaux historiques

Description historique

Compliquée par la topographie, la liaison Morbier - Morez fait l'objet de nombreux projets. Celui où la voie fait un lacet dans la vallée de l'Evalude, élaboré en 1892 par l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Moron, est approuvé le 6 février 1893 par le ministre des Travaux publics. Au nombre des ouvrages d'art : un tunnel long de plus d'un kilomètre qui, respectant le profil en travers type diffusé par le ministère des Travaux publics en 1879, " décrit les 3/4 d'une circonférence avec un rayon de 220 m ". Faisant l'objet d'un projet séparé, d'un montant maximum autorisé de 921 850 F, sa construction est adjugée le 10 août 1894 aux entreprises Ferreboeuf et Long. Un rapport du 14 mars 1896 signale que le percement est terminé et que la maçonnerie de revêtement est en cours d'exécution (700 m sont réalisés le 27 août, l'achèvement étant prévu pour 1897) , à l'aide de moellons extraits d'une carrière ouverte à proximité immédiate et au nord de la tête amont. La reconnaissance des travaux a lieu le 30 avril 1900 et la ligne est ouverte à l'exploitation le 1er juin.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; bossage

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Commentaire descriptif de l'édifice

Long de 1044 m (du PK 046.354 au PK 047.398) , le tunnel en " fer à cheval " est l'un des ouvrages clef nécessaires pour assurer la jonction entre Morbier et Morez. Ces deux gares ne sont séparées que de 1500 m à vol d'oiseau mais avec un dénivelé de 124, 30 m, insuffisant pour justifier un chemin de fer à crémaillère. En admettant une pente continue de 30 mm / m, alors considérée comme un maximum, la ligne doit parcourir au moins 4143 m pour compenser cette différence d'altitude (avec la déclivité maximale de 10 mm / m admise au milieu du 19e siècle, il lui aurait fallu 12 430 m). La solution retenue a donc été la réalisation d'un lacet dans la vallée de l'Evalude, perpendiculaire à celle de la Bienne : une fois le promontoire des Crottes passé, la ligne s'oriente au nord-est sur 1500 m, remontant vers l'extrémité de la vallée en suivant son versant nord (rive droite du torrent) puis, après avoir traversé l'Evalude, opère un demi-tour grâce au tunnel et descend au sud-ouest, sur l'autre versant. Son développement total est de 5163 m. Le tunnel lui-même enchaîne une section de 866 m en courbe à droite (d'un rayon de courbure de 220 m) , une section droite de 117 m puis une section de 57 m en courbe à gauche (d'un rayon de 180 m) , le tout avec une déclivité continue de 25 mm / m qui lui permet de racheter une différence d'altitude de 26, 10 m. De section ovoïde, il est entièrement revêtu de pierre de taille, avec appareil à bossages rustiques pour les murs et appareil uni pour la voûte en berceau plein-cintre (légèrement surhaussée). Ses extrémités s'inscrivent chacune dans un mur de tête, dont l'arc est lui aussi marqué par un appareil à bossages rustiques, construit en avant du rocher pour former piège à cailloux. Par endroits, la voie est munie d'un contre-rail de sécurité.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Sur la ligne Andelot-en-Montagne - La Cluse, dans une section (entre Morbier et Morez) devenue emblématique, le tunnel des Frasses est le seul en lacet, caractéristique qui le rend également unique au plan national.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

1/10