POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Pont ferroviaire à voûte en rouleaux à ressauts et tunnel dit souterrain du Pâturage (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pont ; tunnel

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Pont ferroviaire

Appellation d'usage

Souterrain du Pâturage

Titre courant

Pont ferroviaire à voûte en rouleaux à ressauts et tunnel dit souterrain du Pâturage (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Bellefontaine

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur la commune : Morbier ; Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

La voie ferrée Andelot - La Cluse

Canton

Morez

Lieu-dit

Pâturage dessus l'Evalude

Références cadastrales

1983 AM 121, 123

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom de l'édifice

Section Champagnole - Morez de la voie ferrée Andelot - La Cluse

Références de l'édifice de conservation

IA39001096

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1900

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source ; attribution par travaux historiques

Description historique

Le pont et le tunnel du Pâturage (absent des plans de 1894) sont construits entre avril 1896 et avril 1900. La première date est celle de la validation du projet de liaison Morbier - Morez, rédigé par l'ingénieur des Ponts et Chaussées Moron et approfondi par celui de la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée) Moris ; la seconde correspond à la reconnaissance des travaux réalisés par l'entrepreneur Allard. A cette occasion, le PLM signale que c'est la première fois qu'il exploite une ligne établie en courbes de 180 m de rayon avec des déclivités de 25 mm / m ; il préconise la pose d'un contre-rail dans ces courbes, proposition adoptée le 4 septembre. La ligne est ouverte à l'exploitation le 1er juin 1900. Le passage à niveau n° 35 et la maison de gardebarrière (cadastrée AM 123) , édifiés entre les deux ouvrages, sont détruits dans la deuxième moitié du 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; bossage

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le pont (au PK 047.555) , en pierre de taille calcaire avec appareil à bossages rustiques, se compose d'une arche de 3 m, sous laquelle passe une évacuation d'eau. Il présente la caractéristique d'avoir un radier en pente et une voûte en berceau plein-cintre incliné, appareillée en rouleaux à ressauts. Une soixantaine de mètres plus loin débute le tunnel du Pâturage, qui se poursuit sur la commune de Morbier (cadastre AP 91). Long de 66 m (du PK 047.612 au PK 047.678) , de section ovoïde, il est entièrement revêtu de pierre de taille calcaire, avec appareil à bossages rustiques pour les murs et appareil uni pour la voûte en berceau plein-cintre (légèrement surhaussée). Ses extrémités s'inscrivent chacune dans un mur de tête, construit en avant du rocher pour former piège à cailloux, celui au sud étant de plus protégé en contre-haut par un mur formant retour côté montagne. Inscrite dans une courbe à gauche (d'un rayon de courbure de 175 m) et avec une déclivité de 25 mm / m, la voie est munie d'un contre-rail de sécurité.

Commentaires d'usage régional

Pont en arc

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

1/10