POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Les Péniches

N°Inventaire

MNR 206

Domaine

Auteur / exécutant / collecteur

SISLEY Alfred

Précisions auteur

Paris, 1839 ; Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne), 1899

Ecole

École française

Titre

Les Péniches

Ancien titre

Vue d'un port

Millénaire

1870

Siècle

19e siècle

Technique

Toile ; peinture à l'huile

Dimensions

H. 0,69 ; La. 1,01 m.

Inscriptions

Signé en bas à gauche : "Sisley"

Historique

Le tableau « Les péniches » de Sisley est acquis à un vendeur inconnu par la galerie Fiquet à Paris qui l’expose dans ses locaux en septembre 1926 (1). Peu après, l’œuvre est en possession du collectionneur anglais installé à Paris Charles Pearson ; elle est présentée à la vente « Sammlung Pearson Paris – Französische Meister » au Kunstsalon Paul Cassirer à Berlin le 18 octobre 1927, sous le numéro de lot 71, mais n’est pas vendue (2) (3). Le tableau réapparaît chez le marchand d’art Grégoire Schusterman, de nationalité russe, qui possède une galerie au 20, avenue Kléber dans le 16e arrondissement de Paris (4). Pour parer aux persécutions antisémites et anticiper « l’aryanisation » de sa galerie pendant l’Occupation, Schusterman demande la résiliation de son bail en août 1940 (5). La résiliation du bail entre en vigueur le 15 novembre 1940. Avant de partir en zone non-occupée, Schusterman vend « Les Péniches » au marchand d’art Raphaël Gérard le 1 mars 1941 au prix de 170.000 F (4)(6). Schusterman réussit à gagner la zone sud et à s’installer à Nice probablement mi-mars 1941. Raphaël Gérard vend le tableau à la marchande d’art munichoise Maria Gillhausen, soit le 31 janvier 1941 [sic ?] (6)(7), soit le 22 mars 1941 (8) au prix de 200.000 F. Une note manuscrite sur une copie de la facture indique que la vente est effectuée sur les ordres d’Adolf Wüster, l’attaché culturel de l’ambassade d’Allemagne à Paris (7). Dans ses livres de comptes, Gérard note Wüster et Charles Vaumousse, marchand d’art germanophile, comme intermédiaires recevant une commission dans cette vente (8) ; le tableau y porte le numéro d’inventaire « D1454 » qu’on peut encore trouver aujourd’hui sur son châssis. Après la guerre, le tableau est retrouvé chez une parente de Maria Gillhausen, Lotte Kayser, à Traben-Trarbach en Rhénanie (9). À partir de septembre 1948, une enquête est ouverte par la Commission de récupération artistique (CRA) au cours de laquelle Schusterman et Gérard sont interrogés sur la vente de l’œuvre pendant l’Occupation (4)(10)(11). À cette époque, et encore plus tard, la vente du tableau par Schusterman est considérée, notamment par Rose Valland, comme une vente à un marchand français réalisée « dans les conditions habituelles de ce genre de transactions » (12). En octobre 1948, l’œuvre est transportée au Central Collecting Point de Baden-Baden où elle est, selon une étiquette collée sur le châssis, enregistrée sous le numéro 744 (13). Le tableau est attribué au musée du Louvre (département des Peintures) par l'Office des Biens et Intérêts Privés en 1950 (14), puis déposé au musée de Dieppe en 1954 (15). En 1986, il est confié à la garde du musée d'Orsay (16). Le tableau fait l’objet d’une demande de restitution par les ayants droit de Grégoire Schusterman en 2022. La Commission pour l'indemnisation des victimes de spoliations a recommandé la restitution aux ayants droit de Grégoire Schusterman, le 31 janvier 2024. L'oeuvre a été restituée le 16 mai 2024 aux ayants droit de Grégoire Schusterman.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné en 2018 et en 2022.

Catégorie

Oeuvre assurément spoliée.

Restitution

Restitué le 16 mai 2024

Autres numéros

744 : numéro du Central Collecting Point de Baden-Baden.

Marques

Au revers : Sur la toile : Deux tampons de douanes ; étiquette rectangulaire « G.M.Z.F.O./Direction Beaux-Arts Centre de Rassemblement artistique /(Central Collecting Point) de Baden-Baden/Origine : Traben-Trarbach/Sujet : Une vue du Port/Auteur : Sisley/ N° Invent. : 744/Salle/Etagère ou mur ... /Casier ... /Caisse ... /I.N.7648-I 2355-47 (B) ». Sur le châssis : -Montant supérieur : Au feutre « MD 3845. Dépôt » ; trace d'étiquette ; sous étiquette punaisée « ...[Die]ppe » et étiquette rectangulaire « Dieppe/Musée des Beaux-Arts/Rue de Chaste[s]/Sisley/Vue d'un port/T. 69 X 100,5 » ; demi-étiquette rectangulaire à coins coupés et bordée d'un listel bleu « MNR 206/Sisley/Vue d'un port/18C/206 ». -Montant inférieur : Au crayon bleu « 398 » ; étiquette ronde « Fr/182 ». -Montant gauche : Tampon des douanes ; à la craie bleue « 398 ». -Montant droit : Rien ? -Traverse horizontale : au crayon bleu « 398 » souligné deux fois ; « D1454 » avec flèche ; encerclé « 5226 » ; étiquette rectangulaire verte « Bordeaux- Galerie des Beaux-Arts/La naissance de /l'Impressionnisme/3 mai-1er septembre 1974/Auteur : ... /Titre de l'œuvre : ... /Numéro : 127 » ; étiquette rectangulaire à pans coupés et frise en bordure « 1885 » ; étiquette rectangulaire « M-Réunion/des musées/nationaux/Grand Palais /Éblouissants reflets, 100 chefs/d’œuvres impressionnistes/Musée des Beaux-Arts de Rouen/28-04-2013 29-09-2013/Château-Musée, Dieppe, France/SISLEY, Alfred/Les Péniches/(dépôt du musée d'Orsay), 1870, huile sur toile/ INV.D.38.45 (MNR 206)/N° transport 288 » ; étiquette rectangulaire à coins ronds « LP ART/ LP Art Bureaux de Paris/IP.3.04.008.FM Tél 0149353000/Fax0149353010/Dossier : Normandie Impressionniste-Musée de Dieppe-Dieppe/Titre : 0288-Les Péniches/Dépôt d'Orsay D.3845 » -Traverse verticale : Étiquette rouge ovale « Photographié ».

Localisation

Restitué

Etablissement affectataire

Paris ; musée d'Orsay

Exposition

1974, Bordeaux, musée des Beaux-Arts, « Naissance de l'Impressionnisme », (Cat. : n° 127, repr.). 1993, Dieppe, château-musée, « Au temps de Maupassant », (Cat. : n° 55, repr.). 2002, Lyon, château-musée, « Alfred Sisley », (Cat. : n° 5, repr.).

Bibliographie

« La galerie Ficquet », dans « La Renaissance de l'art français », septembre 1926, p.526, repr. DAULTE, François, « Alfred Sisley, catalogue raisonné de l’œuvre peint », Lausanne, 1959, n° 14, repr. (Les Péniches) VERGNET-RUIZ, Jean ; LACLOTTE, Michel, « Petits et grands musées de France », Paris, 1962, p. 252. FOUCART, Jacques ; FOUCART-WALTER, Élisabeth, « Catalogue sommaire des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay, École française, Annexes et Index », Paris, RMN, 1986, Tome V, p. 335. LESNE, Claude ; ROQUEBERT, Anne, « Catalogue des peintures MNR », Paris, RMN, 2004, p. 469, repr.

Notes

(1) La Renaissance de l’art français et de l’industrie de luxe, septembre 1926, p. 526, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6150727w/f190.item [consulté le 25 septembre 2022]. (2) Catalogue de la vente Pearson, Berlin, Kunstsalon Paul Cassirer, 18 octobre 1927, n° 71 et ill. LIII, https://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/65986/?offset=1 page=114&viewer=picture&o=search&n=0&q=sisley [consulté le 25 septembre 2022]. (3) D'après une communication écrite de Walter Feilchenfeldt du 21 octobre 2000 au musée d'Orsay. (4) MEAE, 209SUP/118, Lettre de Grégoire Schusterman à Albert Henraux, 10 novembre 1948. (5) Voir les ordonnances de restitution de Schusterman : AdP, 47W7, n° 1231 ; AdP, 47W56, n° 10370 ; AdP, 47W72, n° 7999. (6) AN, Z6/478, Liste « Tableaux vendus à des Allemands » par Raphaël Gérard. (7) NARA, M1946, Ardelia Hall Collection : Munich Administrative Records, Record group 260, Roll 0146, p. 49, Copie de la facture de la vente à Gillhausen, https://www.fold3.com/image/270136480 [consulté le 27 septembre 2022]. (8) WPI, Stock books, 1937–1945; Galerie Félix Gérard and Galerie Raphaël Gérard Records [oqhc10bb], mars 1941 (sales), https://digitalprojects.wpi.art/archive/detail/568196-march-1941-pages-75-to-78-of-80?media=26066610&previewMode=fullscreen [consulté le 27 septembre 2022]. (9) NARA, M1946, Ardelia Hall Collection : Munich Administrative Records, Record group 260, Roll 0134, p. 137, Inventaire des œuvres achetées par Maria Gillhausen à l’étranger, https://www.fold3.com/image/270142383?__cf_chl_tk=cwgZxBj1V8WWgU.jHe9U1Rgtgi9uqJhMklqlv2rSUdI-1664124602-0-gaNycGzNDSU [consulté le 27 septembre 2022]. (10) MEAE, 209SUP/118, Lettre de Albert Henraux à Grégoire Schusterman, 5 novembre 1948. (11) MEAE, 209SUP/118, Lettre de Raphaël Gérard à Albert Henraux, 18 octobre 1948. (12) MEAE, 209SUP/70, Lettre de Rose Valland au directeur du bureau des spoliations mobilières, Fonds Social Juif Unifié, 5 mars 1963. (13) MEAE, 209SUP/372, Lettre du président de la C.R.A. à Madame Azambre, officier Beaux-Arts, 13 novembre 1948. (14) SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération, Arrêté du ministère de l’Éducation nationale, 16 mai 1951. (15) SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération, Arrêté du ministère de l’Éducation nationale, 9 mai 1954. (16) SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération.

Résumé

Le tableau « Les péniches » d'Alfred Sisley est acheté 170.000 F en France en 1941 à Grégoire Schusterman par Raphaël Gérard, puis vendu 200.000 F par Gérard à la marchande d’art allemande Maria Gillhausen. Retrouvé en Rhénanie après-guerre, le tableau est rapatrié en France où il est actuellement conservé au musée de Dieppe.

Représentation

Paysage (port, canal, péniche, bateau, maison, ciel, nuage)

Date de la dernière mise à jour

2024-05-17

Droits de copie photo

© Dieppe, château-musée, Legros Bertrand. © Caisse nationale des monuments historiques et des sites.

1/9