POP

Plateforme ouverte du patrimoine

haut-relief : Funérailles de la Vierge (Les)

Désignation

Dénomination de l'objet

Haut-relief

Titre courant

Haut-relief : Funérailles de la Vierge (Les)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Loyat ; château

N° INSEE de la commune au moment de la protection

56122

Canton

Plöermel

Nom de l'édifice

Château

Référence Mérimée de l'édifice

PA00091413

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Tilleul : doré à la feuille d'or, polychrome, sgraffito

Description matérielle

Le drap qui recouvre le cercueil est traité en sgraffito, aux plis semi-circulaires.

Indexation iconographique normalisée

Mort de la Vierge

Description de l'iconographie

Onze apôtres, vêtus de longs manteaux, portent sur leurs épaules le brancard où repose le cercueil de la Vierge. En tête de la procession figure saint Jean, deux apôtres ploient sous le poids du cercueil. Tous les autres sont situés derrière le cercueil et représentés de profil, dans le sens de la procession, à l'exception de l'un d'entre eux représenté de face. Le cercueil de la Vierge est couvert d'un drap, deux mains y sont accrochées. Il s'agit desmains du prince des prêtres juifs qui voulait renverser le cercueil. Il gît à terre en compagnie d'un de ses semblables qui porte, comme lui le bonnet triangulaire, attribut iconographique des juifs. Tous deux ont les mains mutilées. L'artiste s'est inspiré du Livre du passage de la Très Sainte Vierge, Mère de Dieu.

Dimensions normalisées

H = 43 ; la = 45,8 ; pr = 13

État de conservation (normalisé)

Oeuvre mutilée ; mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

Très encrassé, trois des apôtres ont la tête mutilée. Nettoyage et consolidation sont à prévoir.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Lieu de création

Lieu d'exécution : Belgique, Bruxelles

Siècle de création

3e quart 15e siècle

Description historique

Laetitia Barragué-Zouita, conservateur chargée du département du Moyen-âge et de la Renaissance au Palais des Beaux-Arts de Lille a déterminé que les trois reliefs du retable PM56001789, 90 et 91 sont bruxellois et datables du troisième quart du 15e siècle. En l'état actuel des connaissances, aucun élément ne permet de renseigner un lien ancien entre le château de Loyat et cet ensemble ; mais l'importation de sculptures des anciens Pays-Bas par des commanditaires bretons est un phénomène bien repéré. On peut comparer ces 3 reliefs avec le retable de la Vierge localisé dans l'église de Ternant, en Bourgogne (PM58000506) : l'iconographie des trois scènes est assez semblable; D'un point de vue stylistique, les deux oeuvres ont été produites dans la même sphère culturelle. Ces reliefs ont été vendus en juin 2018 à un marchand belge.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2000/02/25 : classé au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

Arrêté OM/00-56/n°59.

Photographies liées au dossier de protection

CAOA (3Fi 127 49, 127 50, 127 51)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble de 3 hauts-reliefs