POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Cheminée, plafond, portes, lambris de revêtement

Désignation

Dénomination de l'objet

Cheminée ; plafonds (3) ; portes (5) ; lambris de revêtement (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Revêtement mural

Titre courant

Cheminée, plafond, portes, lambris de revêtement

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Oiron ; Château de Oiron

N° INSEE de la commune au moment de la protection

79196

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Canton

Thouars 1

Nom de l'édifice

Château de Oiron

Référence Mérimée de l'édifice

PA00101294

Description

Catégorie technique

Menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : décor en relief, peint

Description matérielle

Revêtement constitué de trois plafonds peints, cinq encadrements de porte, une cheminée, deux lambris de revêtement mural avec la représentation du sacrifice d'Abraham et la création d'Eve, de restes de volets peints et de portes anciennes à deux battants.

Dimensions normalisées

Dimensions variables

Historique

Lieu de provenance

17, Romegoux, château

Siècle de création

17e siècle

Année de création

1600 ; 1699

Description historique

Boiseries, encadrements des fenêtres et des portes provenant des murs et plafonds de trois salles du château de Romegoux (Charente-Maritime) actuellement entreposées dans des caisses en bois au château de Oiron. L'ancien château de Romegoux a appartenu aux Latour puis aux Courbon-Blénac. Les bâtiments anciens furent incendiés durant la Fronde par les armées du Grand Condé. Charles de Courbon-Blénac, Seigneur de Romegoux était Comte, Sénéchal de la Noblesse et possédait une charge dans la marine. En 1675, il entreprit une nouvelle campagne de reconstruction afin de transformer le château en une maison noble avec des plafonds et des boiseries peintes. Les emblèmes peints dans les médaillons des plafonds évoquent ses titres et son commandement. La propriété fut vendue comme bien national en 1792. Elle devint une résidence secondaire au XIXe siècle et fut acquise par la famille Train à la fin de ce siècle. Le père du vendeur était éleveur de bétail et, après avoir fait de mauvaises affaires, il a quitté le département, laissant la maison à l'abandon durant plusieurs années.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1983/04/29 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté : boiseries

Observations

Code monument CMN : 084

Sources d'archives et bases de données de référence

Base CMN ; OIR1982000326

Photographies liées au dossier de protection

OIR1982000326_001

Références documentaires

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/10