POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Vue du Palais du Comte Hoheit à Erlang

Identification du bien culturel

N°Inventaire

887.1.112 ; 157 (Inventaire provisoire 1982) ; G 91 VII 2 34 (Indice de classement 1991) ; 2005 00111 E (Récolement 2004/2005)

Domaine

Dénomination

Titre

Vue du Palais du Comte Hoheit à Erlang

Précision auteur

CHEREAU : Blois, 1688 ; Paris, 1776 ; nationalité : Française

Ecole-pays

France

Période de création

Mesures

Hauteur de la feuille en cm 34.9 ; Largeur de la feuille en cm 50.1 ; Hauteur de la plaque en cm 29 ; Largeur de la plaque en cm 41.1 ; Hauteur de la partie gravée en cm 26 ; Largeur de la partie gravée en cm 39.5

Inscriptions

titre, numéro, légende, lieu d'édition inscrit, nom d'éditeur inscrit

Précisions inscriptions

titre, en haut au centre : à l'envers : 'VUE DU PALAIS DU COMTE HOHEIT A ERLANG EN ALLEMAGNE' ; numéro, en haut à droite : N°163 ; légende, en bas au centre : 'Vue perspective du superbe Palais du Compte Hoheit Margrave de Bareith à Erlang en Allemagne' ; lieu d'édition inscrit, nom d'éditeur inscrit, en bas à droite : 'A Paris chez J. Chereau rue St. Jacques au deSous de la Fontaine St. Severin aux 2 colonnes n°257'

Sujet représenté

paysage ; Erlangen ; jardin ; palais

Précisions sujet représenté

Au premier plan, vue du château d'Erlangen et ses jardins à la française avec ses parterres, ses bassins et ses fontaines. Au second plan, derrière le château, la ville nouvelle avec ses manufactures, ses cheminées laissant échapper de la fumée, son église luthérienne dont on voit le clocher à droite.

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

France, Ile-de-France, Paris (lieu de création)

Précisions utilisation

Les vues d'optique pouvaient être regardées seules ou au travers d'un zograscope, pied de bois surmonté d'une lentille qui agrandissait l'image et accentuait l'effet de perspective. Ces vues d'optique pouvaient être également placées dans des boîtes d'optique et le spectateur regardait à l'intérieur de la boîte à travers la lentille. Cette distraction était fort appréciée au XVIIIème siècle dans les salons de la bourgeoisie et de la noblesse tout comme dans les campagnes grâce aux colporteurs.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, mode d'acquisition inconnu, Bernay, musée des beaux-arts

Date acquisition

1887

Ancienne appartenance

Inconnu

Informations complémentaires

Exposition

Salle capitulaire, musée des Beaux-Arts de Bernay, 11 février - 18 mai 2014