POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Église paroissiale Sainte-Anne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Anne

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Anne

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Tavaux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Jura

Lieu-dit

Tavaux Cité

Références cadastrales

2014 AH 01 44

Partie constituante non étudiée

Presbytère ; jardin d'agrément

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1938

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Société Solvay (commanditaire)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon sans chaîne en pierre de taille ; appareil à assises alternées

Matériaux de la couverture

Tuile plate mécanique

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; pignon découvert ; noue ; terrasse ; toit polygonal

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église Sainte-Anne est construite par l'architecte Henri Vidal dans la cité ouvrière de Tavaux en 1938 à la demande de la société Solvay. L'église est implantée à l'extrémité d'un mail traversant la cité d'est en ouest. Elle est construite en pierre appareillée à forts joints creux. Le volume bas contraste avec la tour-clocher hors-oeuvre à droite de la nef. La façade pleine est seulement percée d'une porte basse sous un porche à neuf voussures. Elle est décorée de symboles de chrismes, croix et ménorah dessinés par les pierres de la maçonnerie sur la partie basse et d'un Christ en croix sculpté sur la partie haute. A gauche de ce pignon se trouve un baptistère à plan en étoile. A l'intérieur la charpente de bois de la nef composée d'arbalétriers en arcs sans entrait reste apparente. Le nef unique est séparée du choeur par une ouverture en forme d'arc triomphal. Sur le chevet plat se déploie une fresque représentant des hommes au travail ainsi que des hommes en prière avec les apôtres autour de l'Assomption de la Vierge. Des vitraux géométriques colorés de bleu éclairent les murs bas. Le côté sud de l'église est flanqué du presbytère et d'un jardin clos, reliés par une galerie. En 1961 une salle paroissiale est construite sur le côté nord.

Technique du décor des immeubles par nature

Maçonnerie ; sculpture ; peinture ; vitrail

Indexation iconographique normalisée

Chrisme ; croix ; le chandelier à sept branches ; Christ ; Vierge ; ornement à forme géométrique

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Date de label

2004/06/29 : label patrimoine du XXe siècle

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2014

Date de rédaction de la notice

2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Préault Clémence

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

LABELXX-FC