POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Domaine de Curis-au-Mont-d'Or dit domaine de la Trolanderie (également sur commune de Poleymieux-au-Mont-d'Or)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine de Curis-au-Mont-d'Or dit domaine de la Trolanderie (également sur commune de Poleymieux-au-Mont-d'Or)

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Rhône (69) ; Curis-au-Mont-d'Or

Précision sur la localisation

Oeuvre sur plusieurs communes : Poleymieux-Au-Mont-D'Or. Anciennement région de : Rhône-Alpes

Références cadastrales

1988 U 1133 ; 2007 AI 21 à 31, 39 à 45, 47 à 49, 59 à 66, 70, 275, 277, 279, 282 à 284

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle ; 18e siècle

Description historique

Le domaine, connu dès 1270, est restauré par Jean-Antoine Morand en 1769. En 1794, la propriété s'étend sur 50ha. A partir de 1841, le domaine est revendu par parcelles à différents propriétaires, dont le comte Jean-Baptiste de Chazelles qui fait réaliser par l'architecte Curieux un plan du réseau hydraulique alimentant le bassin. En 1890, le projet d'aménagement du parc est confié à l'architecte paysagiste Luizet. En 1933, la société civile Ozanam de Lyon en devient propriétaire et y installe un collège avec internat. L'ensemble de la propriété est revendue en 1970. Dans les années 1980, le domaine est acquis par la SOGIMM qui y aménage des logements. Le domaine se compose d'un corps de logis pentagonal flanqué de trois tours circulaires, d'une chapelle, d'une orangerie et de dépendances, dans un parc boisé et paysager. Les trois tours marquent les angles du clos du Haut Moyen-Age. Trois phases principales d'édification se dégagent. Une première aux 14e-15e siècles avec la maison forte, les tours, un escalier à vis. Une seconde de 1769 à 1774 avec le réaménagement du château et l'aménagement des jardins. Enfin, une troisième phase en 1885-1890 correspondant à l'intervention de l'architecte Curieux, avec modification des communs, réalisation du salon marocain, de la chapelle et de l'orangerie, et réaménagement du parc. Les pièces ont conservé leur décor : parquets Versailles, cheminées du 19e, lambris, portes du 15e siècle, sol en mosaïque, boiseries peintes, toile marouflée, vitrail de style préraphaélite...

Description

Typologie de plan

Jardin régulier

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie ; menuiserie ; mosaïque ; vitrail

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2007/11/20 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La totalité du domaine : le château, les communs, l'orangerie, le mur de clôture, les vestiges du jardin régulier, le parc agricole et paysager (cad. Curis-au-Mont-d'Or AI 21 à 31, 39 à 45, 47 à 49, 59 à 66, 70, 275, 277, 279, 282 à 284, lieudit La Forêt et 139, rue Tachon ; Poleymieux-au-Mont-d'Or AH 64, lieudit La Barre) : inscription par arrêté du 20 novembre 2007

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscriptions 01 12 1988 (façades et toitures du château, y compris les caves voutées sur croisées d'ogives ; deux portails en fer forgé ; deux tours isolées ; chapelle ; à l'intérieur : vestibule, salle à manger et salon marocain) et 20 10 2006 (totalité du domaine) (arrêtés) annulées.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée ; propriété d'une société privée ; propriété de la commune

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

SOGIMM : cad. AI 45, 48, 49, 283, 284 ; communauté urbaine du Grand Lyon : cad. AI 21 à 31, 39 à 44, 47, 59 à 66, 70, 275, 277, 279, AH 64 ; copropriétaires de l'immeuble : cad. AI 282

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/10